RPG dérivé de la série OTH
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur OTH Always & Forever.
Pleins d'avatars, tel que Lee Norris & Kate Voegele (Marvin McFadden & Mia Catalano), & de scénarios sont attendus.
N'hésitez pas à nous faire de la pub sur Bazzart & PRD
N'oubliez pas de Topsiter toutes les deux heures Smile

Partagez | 
 

 San Francisco ; Here we come! [HEVEN ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
avatar
Haley James
La petite mamie maladroite
» Activité journalière : Gérante du Karen's Café
» Paroles rapportées : 2040
» A Tree Hill depuis : 30/11/2014
» Parfait sosie de : Bethany Joy Lenz

MessageSujet: Re: San Francisco ; Here we come! [HEVEN ♥]   Mer 22 Juin - 2:51


Ce n'était pas dans mes habitudes de sauter sur un homme comme ça. Enfin, sauter, c'était surtout une façon de parler. Il n'y avait eu qu'un homme qui avait connu cette facette de moi, il n'y avait qu'un homme qui avait explorer chaque recoins de mon corps. J'avais toujours pensé que de coucher avec une autre personne que mon ex-mari serait difficile. Que j'allais paniquer, bloquer, ne pas trop savoir quoi faire, alors qu'en fait, tout venait si naturellement. Je n'avais pas besoin de réfléchir, il n'y avait plus que le vide dans ma tête. Ou plutôt il n'y avait plus que Steven, moi et la longue nuit qui s'offrait à nous. Je n'avais pas mis longtemps à me pendre à ses lèvres avant de le pousser doucement vers le lit qui n'était qu'à quelques pas de nous. Sa chemise entièrement déboutonnée, mes mains vinrent se poser sur le torse de Steven un court moment. Juste le temps que je ne sois basculée sur le dos, ce qui déclencha un petit rire malicieux de ma part, mon regard plongé dans le bleu de ses yeux. Ce moment je n'aurais jamais cru qu'il se produirait. Pas avec les distances que j'avais mises. Mais à cet instant, je me fichais des barrières, je me fichais de n'être qu'un coup d'un soir. Je ne voulais pas d'attache. J'avais juste un gros besoin d'affection, de sentir que je pouvais encore plaire à un homme. Et ce n'était pas n'importe quel homme. C'était un ami, quelqu'un que j'appréciais énormément et qui faisait une grosse différence dans ma vie, depuis quelques semaines déjà. Un homme qui m'attirait beaucoup, sur tous les plans, mais avec qui je savais qu'une relation sur la longue-durée ne serait pas possible.

Allongée sur le lit, je frissonnai au contact des doigts de Steven sur ma cuisse. Je bombai ma poitrine sans réellement m'en rendre compte, c'était l'effet qu'avait eu le frisson sur mon corps. Mes mains se posèrent sur les épaules du beau brun, sous le tissu de sa chemise, avant de glisser sur ses bras, lui retirant le vêtement par la même occasion. Je contemplai son visage et son torse pendant quelques secondes avant que nos bouches se retrouvent scellées une autre fois. Je n'avais jamais vraiment prit le temps d'admirer le corps du bel apollon et je regrettais un peu de ne pas en avoir profiter plus tôt. L'une de mes mains glissa sur sa nuque, à la base de ses cheveux, pour le garder un peu plus longtemps contre moi. Ma seconde main vint effleurer son dos, de bas en haut. J'avais envie de profiter de chaque seconde, explorer chaque parcelle de son corps, mais pour le moment, s'était les lèvres de Steven qui parcouraient le mien. De mon cou, jusqu'à mon épaule, faisant descendre l'une des bretelles de ma robe. J'avais fermé les yeux, savourant le moment présent. Mon cœur battait la chamade, je le ressentais jusque dans le bas de mon ventre, ce papillonnement incessant, me faisant me crisper.  Mon corps lui appartenait pour la nuit, mais même si j'adorais son contact sur ma peau, je n'allais pas me contenter d'être l'objet du désir. Je repoussais Steven doucement, le forçant à se repositionner debout. Je parcouru son torse du bout de mes dix doigts, glissant lentement sur ses muscles, jusqu'à la ceinture -que je défis vigoureusement-.


Croire en soi, c'est déjà presque réussir.
«L’important pour être heureux c’est avant tout de posséder ce qui ne s’achète pas: l’amour, l’amitié, la gratitude, le pardon, la sérénité et la conscience.»
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Steven D. Wells
Membre d'OTH Forever
» Activité journalière : Ingénieur du son
» Paroles rapportées : 240
» A Tree Hill depuis : 10/11/2015
» Parfait sosie de : Robbie Amell

MessageSujet: Re: San Francisco ; Here we come! [HEVEN ♥]   Jeu 23 Juin - 22:34





Dernière édition par Steven D. Wells le Jeu 8 Sep - 22:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Haley James
La petite mamie maladroite
» Activité journalière : Gérante du Karen's Café
» Paroles rapportées : 2040
» A Tree Hill depuis : 30/11/2014
» Parfait sosie de : Bethany Joy Lenz

MessageSujet: Re: San Francisco ; Here we come! [HEVEN ♥]   Ven 24 Juin - 1:20



Croire en soi, c'est déjà presque réussir.
«L’important pour être heureux c’est avant tout de posséder ce qui ne s’achète pas: l’amour, l’amitié, la gratitude, le pardon, la sérénité et la conscience.»
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Steven D. Wells
Membre d'OTH Forever
» Activité journalière : Ingénieur du son
» Paroles rapportées : 240
» A Tree Hill depuis : 10/11/2015
» Parfait sosie de : Robbie Amell

MessageSujet: Re: San Francisco ; Here we come! [HEVEN ♥]   Mar 30 Aoû - 1:35





Dernière édition par Steven D. Wells le Jeu 8 Sep - 22:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Haley James
La petite mamie maladroite
» Activité journalière : Gérante du Karen's Café
» Paroles rapportées : 2040
» A Tree Hill depuis : 30/11/2014
» Parfait sosie de : Bethany Joy Lenz

MessageSujet: Re: San Francisco ; Here we come! [HEVEN ♥]   Mar 30 Aoû - 2:05



Croire en soi, c'est déjà presque réussir.
«L’important pour être heureux c’est avant tout de posséder ce qui ne s’achète pas: l’amour, l’amitié, la gratitude, le pardon, la sérénité et la conscience.»
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Steven D. Wells
Membre d'OTH Forever
» Activité journalière : Ingénieur du son
» Paroles rapportées : 240
» A Tree Hill depuis : 10/11/2015
» Parfait sosie de : Robbie Amell

MessageSujet: Re: San Francisco ; Here we come! [HEVEN ♥]   Jeu 8 Sep - 23:13



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Haley James
La petite mamie maladroite
» Activité journalière : Gérante du Karen's Café
» Paroles rapportées : 2040
» A Tree Hill depuis : 30/11/2014
» Parfait sosie de : Bethany Joy Lenz

MessageSujet: Re: San Francisco ; Here we come! [HEVEN ♥]   Jeu 27 Oct - 1:43



Croire en soi, c'est déjà presque réussir.
«L’important pour être heureux c’est avant tout de posséder ce qui ne s’achète pas: l’amour, l’amitié, la gratitude, le pardon, la sérénité et la conscience.»
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Steven D. Wells
Membre d'OTH Forever
» Activité journalière : Ingénieur du son
» Paroles rapportées : 240
» A Tree Hill depuis : 10/11/2015
» Parfait sosie de : Robbie Amell

MessageSujet: Re: San Francisco ; Here we come! [HEVEN ♥]   Sam 29 Oct - 22:42



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Haley James
La petite mamie maladroite
» Activité journalière : Gérante du Karen's Café
» Paroles rapportées : 2040
» A Tree Hill depuis : 30/11/2014
» Parfait sosie de : Bethany Joy Lenz

MessageSujet: Re: San Francisco ; Here we come! [HEVEN ♥]   Dim 30 Oct - 0:17


Je n'avais pas envie de rentré à Tree Hill, même si je savais que prolonger le week-end nous étaient impossible. À la réponse de Steven, j'esquissai un mince sourire. Il avait bien raison. J'avais l'impression que ces deux derniers jours avaient filer entre mes doigts sans avoir eu le temps d'en profiter. Pourtant, nous avions eu le temps de visiter la ville, on avait manger comme des rois dans ce petit café le matin même. J'avais même eu la chance de magasiner et d’entraîné le bel homme dans ma séance de shopping pour les enfants. Il y avait eu mon moment sur la scène qui restait l'un de mes meilleurs souvenir à San Francisco. Et il y avait cet instant que nous venions de vivre, dont je ne pouvais même pas décrire les sentiments qui m'avaient possédés. Je n'avais aucune raison d'avoir des regrets, alors pour je me sentais ainsi? Je devais me consoler en me disant que toute bonne chose à une fin et pour Steven et moi, ça prendrait fin dès que nous aurions remis les pieds dans ma ville natale. Ce que je ne savais en revanche c'était si Steven était sur la même longueur d'onde que moi. Si revenir au statut de simples amis et collaborateurs lui allait. C'était une question que je ne m'était même pas posée. Que je n'avais pas voulu me poser. C'était pour le mieux, je voulais vraiment y croire... Pourtant, malgré les possibles complications que cela pourrait engendrer, je savais que je ne pourrais jamais regretter notre nuit à deux.

Steven me sortit de mes pensées en spécifiant qu'il nous restait encore toute la nuit pour profiter du week-end et j’acquiesçai en lui offrant un large sourire. «Quelle excellente idée.» Je me tournai sur le côté, remontant le drap jusque sous mes aisselles, tout en regardant Steven marché vers le mini-bar. Ce fut plus fort que moi, mon regard se posa sur la vue qui s'offrait à moi; son joli fessier. J'avais toujours bien le droit d'admirer, non? Il attrapa la bouteille de whisky et servit deux verres avant de revenir vers le lit. Je me redressai pour être en position assis, avant de prendre celui qu'il me tendit. «À cette fin de semaine, des plus spéciales.» Je bu une première gorgée, avant de passer une main sur ma gorge à l'endroit où la chaleur du liquide avait fait son œuvre. «Alors, racontes-moi. Tu m'as dis que t'étais une vraie terreur gamin, c'est quoi la plus grosse connerie que t'as fait?» J'avais envie d'en savoir d'avantage sur Steven. J'avais découvert surtout le positif jusqu'à maintenant, mais je voulais bien aussi connaître les moins bon côté de sa personne, même si c'était à une autre époque. Puis, je n'avais pas envie de gâcher la conversation avec un sujet inintéressant. Aussi bien en profiter pour se raconter des anecdotes de nos enfances.  


Croire en soi, c'est déjà presque réussir.
«L’important pour être heureux c’est avant tout de posséder ce qui ne s’achète pas: l’amour, l’amitié, la gratitude, le pardon, la sérénité et la conscience.»
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé ♥

MessageSujet: Re: San Francisco ; Here we come! [HEVEN ♥]   

Revenir en haut Aller en bas
 

San Francisco ; Here we come! [HEVEN ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OTH Always And Forever :: Bien vivre à Tree Hill :: >> Harborview :: À travers le monde-