RPG dérivé de la série OTH
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur OTH Always & Forever.
Pleins d'avatars, tel que Lee Norris & Kate Voegele (Marvin McFadden & Mia Catalano), & de scénarios sont attendus.
N'hésitez pas à nous faire de la pub sur Bazzart & PRD
N'oubliez pas de Topsiter toutes les deux heures Smile

Partagez | 
 

 San Francisco ; Here we come! [HEVEN ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
avatar
Steven D. Wells
Membre d'OTH Forever
» Activité journalière : Ingénieur du son
» Paroles rapportées : 240
» A Tree Hill depuis : 10/11/2015
» Parfait sosie de : Robbie Amell

MessageSujet: Re: San Francisco ; Here we come! [HEVEN ♥]   Mer 16 Mar - 22:27

Haley & Steven
“ San Francisco ; Here we come! ”
D
eux heures, c’était exactement le temps que l’on avait passé à faire du shopping pour permettre à Haley de rapporter des cadeaux à ses deux enfants. C’était pour moi, sans le moindre doute, le temps le plus long où j’avais fait les magasins, ce n’était en soit pas une partie de plaisir, mais en fin de compte, cette après-midi passait en compagnie d’Haley était agréable. Il me suffisait de la regarder choisir minutieusement les affaires pour Lydia et Jamie, a quel point ses yeux brillaient lorsque s’était pour eux, ça me faisait sourire. Et à la fois aussi étrange que cela pouvait être, le baiser échangé la veille me revenait en mémoire, un baiser que depuis tout à l’heure j’essayais d’oublier comme on se l’était dit. Il ne se passerait jamais rien de plus que l’amitié qu’il y a entre nous, puis de toute façon, la jeune chanteuse est maman de deux enfants et jamais elle ne se lancera dans une histoire en sachant qu’une fois son album terminait j’allais quitter Tree Hill, puis avait-elle au moins juste envie de se lancer dans une histoire avec moi ? J’en doutais fortement, le baiser de la veille était dû à la présence de ce clown, à la peur qu’elle avait eue, rien de plus. « Je crois que j’ai eu ma dose de shopping pour la journée, peut-être même pour le reste de l’année. » Un sourire se présentait sur mon visage, mon regard se détournait vers la jeune femme. « Allons à l’hôtel, on a encore un planning chargé. » Et il pouvait être chargé, plus le temps passait et plus on se rapprochait de la raison de notre présence à San Francisco, le moment où Haley allait devoir monter sur scène, chanter sa nouvelle chanson. Je m’approchais de la jeune chanteuse, afin de venir lui prendre quelques sacs, je n’allais tout de même pas la laisser porter la totalité de ses achats et rester les mains vident.

N
ous voici enfin de retour à l’hôtel, les sacs de shopping déposaient sur le lit, je laissais Haley s’en sortir toute seule, afin d’attraper dans ma valise la sacoche dans lequel mon costume était rangé, direction la salle de bain. Il était temps pour moi de retirer les vêtements que je portais, terminé pour aujourd’hui la tenue décontracté, le sérieux reprenait sa place, mais un sérieux que j’aimais, c’était pour nous le grand moment de révélation et je ne doutais pas de la réussite de cette chanson, je savais d’avance que les fans allaient aimer tout comme moi dès la première écoute. Le dernier bouton de ma chemise boutonnait, je sortais de la salle de bain, le col relevé, afin de me permettre d’y passer la cravate, que je tenais en main, mon regard baissait vers ce que je faisais, un nœud que je commençais à peine. Un geste que je stoppais pourtant rapidement sans pour autant retirer mes mains du bout de tissus que je tenais, mes yeux reprenaient place sur Haley, qui s’était retourné, tournant le dos au lit. Un sourire se présentait sur mon visage en voyant son regard prendre place sur moi, un sourire que j’effaçais quelque peu en la voyant bloquer ainsi, ne détournant pas son attention de moi, sans pour autant avoir repris la parole. « Quelque chose ne va pas ? » Ma tête baissait je regardais le costume que je portais, avec la chance que j’avais, j’allais peut-être y trouver une tâche ou je ne sais quoi d’autre, seulement je ne voyais rien. Une fois encore mes yeux se relevaient, ils n’avaient aucun mal à retrouver Haley, qui était toujours devant moi, j’espérais avoir une réponse de sa part, savoir si quelque chose n’allait pas, si vraiment c’était le cas, tant pis je retrouverais un jean et une chemise pour la soirée.
© Starseed


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Haley James
La petite mamie maladroite
» Activité journalière : Gérante du Karen's Café
» Paroles rapportées : 2040
» A Tree Hill depuis : 30/11/2014
» Parfait sosie de : Bethany Joy Lenz

MessageSujet: Re: San Francisco ; Here we come! [HEVEN ♥]   Jeu 17 Mar - 2:39


J'en avais mis du temps pour finalement trouver les souvenirs que j'allais rapporter aux enfants, mais au moins, j'étais heureuse de ce que je leur avais déniché. J'espérais simplement que Steven n'étais pas trop embêter par les deux heures que nous venions de passé au Centre Commercial. Bien honnêtement, je ne connaissais aucun homme qui étant grand amateur de shopping. C'était bien pour cette raison aussi qu'en général, c'était Brooke ou Peyton qui m'accompagnait. Mais voilà, j'étais seule avec Steven comme accompagnateur et il avait été la victime de ma "dévalisation" de boutiques. Les mains chargés de paquets, je m'étais renseignée auprès du beau brun pour savoir s'il avait envie d'aller ailleurs, mais sa réponse était telle que je l'avais imaginé. Deux heures de magasinages c'était bien assez. Beaucoup trop même, je grimaçai légèrement à ces paroles. Je regrettais de ne pas avoir regarder l'heure plus souvent et de pas avoir accélérer le pas. «D'accord, allons-y.» J'étais prête à reprendre la marche jusqu'à l'Hôtel quand Steven me vint en aide, me libérant de quelques sacs. Je lui souris, replaçant une mèche de cheveux avec l'une de mes mains. «Quelle galanterie. Merci, c'est gentil.»

La porte de l'Hôtel franchit, les paquets posés sur le lit, je m'étais mis à la tâche pour ranger le tout dans mes bagages, alors que mon ami se préparait pour le grand moment de la journée. Nous n'avions plus beaucoup de temps devant nous, avant de nous retrouver a The Fillmore Event. Je sentis mon ventre se crisper un peu face au stress qui commençait à s'installer en moi, mais je pris une grande respiration avant de fermer ma valise et de tourner les talons pour me retrouver face à Steven qui terminer de se vêtir. Chemise boutonnée, pantalon propre et veston assortis, le voir dans sa belle tenue me fit systématiquement sourire. Ses yeux bleus rivés sur le nœud qu'il avait entamé, je n'avais pas réaliser que moi j'étais toujours là, sourire béat sur les lèvres, à le fixer. Ce sont ses paroles qui me sortirent de mes pensées. Je secouai la tête furtivement, espérant ne pas avoir eu l'air un peu trop bête à le regarder ainsi. «Eum non, non. Tu es.. tout est parfait.» Je me raclai la gorge après avoir rectifié mes paroles, puis je m'approchais de Steven, portant mes mains sur la cravate. «Laisse-moi t'aider.» Je le regardai en souriant avant de finalement baisser mon regard sur le nœud que j'étais en train de lui faire. C'était un peu devenue une habitude, puisque je faisais pareil avec Jamie quand il s'habillait ainsi, pour les grandes occasions. Le nœud terminé, je glissai ma main sur la bande de la cravate pour m'assurer qu'elle soit bien en place. «Voilà, comme ça tu feras tourner les têtes.» La mienne en premier. Un nouveau sourire naquit sur mes lèvres, alors que mon regard croisa le sien, me foudroyant. Mon cœur s'emballa dans ma poitrine, un peu comme la veille au soir, alors qu'il avait jouer les protecteurs. Pourtant, cette fois il n'avait rien fait, il n'y avait que son sourire et son regard. Mes yeux dérivèrent légèrement vers ses lèvres avant que je ne recules de quelques pas. Je lissai ma robe à l'aide de mes paumes. «Je crois que c'est le moment. J'espère que je serai à la hauteur des attentes.» Un petit sourire au coin des lèvres et nous quittions la chambre pour nous rendre enfin à l'événement tant attendu.


Croire en soi, c'est déjà presque réussir.
«L’important pour être heureux c’est avant tout de posséder ce qui ne s’achète pas: l’amour, l’amitié, la gratitude, le pardon, la sérénité et la conscience.»
   


Dernière édition par Haley James le Mer 4 Mai - 3:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Steven D. Wells
Membre d'OTH Forever
» Activité journalière : Ingénieur du son
» Paroles rapportées : 240
» A Tree Hill depuis : 10/11/2015
» Parfait sosie de : Robbie Amell

MessageSujet: Re: San Francisco ; Here we come! [HEVEN ♥]   Jeu 17 Mar - 3:17

Haley & Steven
“ San Francisco ; Here we come! ”
J
e n’avais aucune idée des raisons qui poussait Haley a rester ainsi immobile, son regard dirigeait sur moi, son silence me faisait grandement penser qu’il y avait quelque chose avec ma tenue qui n’allait pas, ce n’était pas faute d’avoir baissé le regard pour avoir plus de réponse, mais je ne voyais rien. Et visiblement il n’y avait rien à voir, puisque la jeune chanteuse, réagissait, sortant de ses pensées, gardant pour autant son regard déposait sur moi bien qu’elle avait secoué sa tête, comme pour revenir dans le monde réel, en l’entendant me parler, un sourire se dessinait sur mon visage, devais-je vraiment prendre en compte le moment où elle s’était rattrapé ? Est-ce que sa première intention était bien de me dire que j’étais parfait ? Il ne valait peut-être mieux pas pour moi que je ne me pose ce genre de question, nous étions amis et rien de plus, pourquoi est-ce que je chercherais à compliquer les choses ? « Merci. » Haley était devant moi, ses mains déposaient sur ma cravate que j’avais relâché, je la laissais faire le nœud alors que mon regard était déposé sur elle, gardant le silence. Mes lèvres s’étiraient, laissant apparaitre un sourire sans même m’en rendre compte, alors que la jeune chanteuse terminait ce qu’elle avait commencé, sa main glissant le long de ma cravate, sentant ses doigts sur mon torse. Peut-être disait-elle vraie que je ferais tourner les têtes, habillé ainsi, mais pour le moment ce qui était sûr c’était que de me retrouver aussi proche d’Haley, sentir ses mains sur moi, c’était elle qui me faisait tourner la tête. Je ne savais pas trop si elle avait lu dans mes pensées, mais elle se reculait, si ses mains glissaient sur sa robe, l’une des miennes passait dans mes cheveux. « Je n’ai aucune doute sur ça. » Haley avait composé une chanson qui était magnifique, le tout ajouté aux charmes qu’elle dégageait, je ne me faisais aucun soucis pour cette première, j’avais même hâte de pouvoir la voir sur scène pour la première fois.

L
e moment de nous rendre au « The Fillmore » était arrivé, sur le chemin, notre conversation avait été relativement silencieuse, encore perdu dans mes pensées, me parlant à moi-même, m’engueulant si je pouvais dire ainsi, m’obligeant comme je le pouvais à tourner la page du baiser d’hier soir, de ne pas prendre en compte le fait que j’avais eu envie de l’embrasser lorsqu’elle était devant moi, en train de faire le nœud de ma cravate. Les pieds à nouveau sur terre, on passait les portes du bâtiment après une présentation auprès des agents de la sécurité, les lieux n’étant pas encore ouvert aux spectateurs, les mains dans les poches de mon pantalon, je me dirigeais dans les couloirs, je connaissais les lieux, j’étais déjà venu ici, je savais où on devait se rendre. « Steven, piles à l’heure comme toujours ! » « Tu me connais… Euh… Bennett je te présente Haley James. » On ne se voyait que très rarement avec Bennett, on s’était sans aucun doute plus parlé par téléphone, que face à face. Mon regard s’était détourné de lui pour prendre place sur la jeune chanteuse que j’étais en train de lui présenter, celle à qui j’avais proposé de venir ici ce week-end pour l’évènement qu’organisait mon ami. « Haley James bienvenue et merci d’avoir accepté de venir chanter pour The Fillmore Event. » Il était responsable de notre venue ici, mais il était vrai que lorsqu’il m’avait appelé, il était surtout bien embêté et dans la panique, l’un des chanteurs ou chanteuses devant se produire aujourd’hui avait annulé presque à la dernière minute, cela avait été un soulagement pour lui de savoir qu’Haley avait accepté de monter sur scène. « Steven m’a dit que tu allais chanter une chanson de ton prochaine album, c’est vraiment génial, surtout que l’on a vendu les dernières places dans la matinée, on sera au grand complet quand tu seras sur scène ! » Si elle n’avait pas semblé stressé depuis tout à l’heure, j’avais fort à parier que les paroles de Bennett allait l’aider à ressentir le trac, il était assez fort pour cela, c’était aussi sa façon de cacher son propre stress, parce que s’il ne l’admettrait pas, je n’avais pas le moindre doute qu’il était complètement stressé à l’approche du début.
© Starseed


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Haley James
La petite mamie maladroite
» Activité journalière : Gérante du Karen's Café
» Paroles rapportées : 2040
» A Tree Hill depuis : 30/11/2014
» Parfait sosie de : Bethany Joy Lenz

MessageSujet: Re: San Francisco ; Here we come! [HEVEN ♥]   Jeu 17 Mar - 4:04


Pourquoi? POURQUOI? POURQUOI??? Cette question qui tournait en boucle dans ma tête... pourquoi mon cœur s'était encore emballé au moment où nos regards s'étaient croisés? Pourquoi chaque fois que nos yeux se retrouvaient j'avais cette envie irrépressible de poser mes lèvres encore sur les siennes? Peut-être la curiosité, le fait de ne pas lui avoir donner la chance de réagir et de me demander -au plus profond de moi- quelle aurait été la réaction de Steven si je ne lui avais pas dit d'oublier ce qui s'était passé. Enfin, peu importe au final, mon corps réagissait de manière assez... spéciale... dès que nos échanges visuels devenaient un peu trop intenses. Il valait mieux que je prenne mes distances si je ne voulais pas céder une nouvelle fois, parce qu'il était clair que Steven se poserait beaucoup de questions et qu'il s'imaginerait sûrement que j'étais folle à lier et que je ne sais pas ce que je veux. D'un côté, il n'aurait pas tort, puisque je ne savais pas réellement ce que je désirais. Tout ce que je savais, c'était que je voulais goûter ses lèvres une nouvelle fois. Ressentir encore le frisson qui m'avait traversé le corps à la seconde où ma bouche s'était posé délicatement sur la sienne.  Mes doigts quittant le torse du beau brun, j'avais reculer pour placer ma robe une dernière fois avant de quitté la chambre. Les paroles rassurantes de Steven m'avait un peu apaiser et je me sentais d'attaque pour présenter Desperate Gown devant un public endiablé.  

Si Steven avait été silencieux pendant le trajet jusqu'à notre destination, je ne l'avais pas pris pour moi. Le silence ne pesait pas, l'ambiance n'était pas désagréable. Nous étions simplement deux personnes perdus dans leurs pensées. Pour ma part, je pensais surtout a la chanson que j'allais interpréter, mais aussi à la première impression que je donnerais à l'homme qui était responsable de notre venue à San Francisco. Je ne connaissais pas Bennett. Je ne l'avais jamais vu, j'en avais jamais entendu parler, avant que Steven ne me parle de l'événement qui nous emmenait ici, en ce bel après-midi. Mes mains derrière mon dos, j'avais suivi mon collaborateur temporaire jusqu'au lieu où nous irions rencontré l'organisateur. J'avais garder le silence, tandis que l'homme nous accueillait. J'attendis patiemment que Steven fasse les présentation avant de sortir une main du dos et de la tendre amicalement à Bennett. «Je suis ravie de faire enfin connaissance avec vous. C'est vraiment un grand honneur pour moi d'être ici ce soir. J'aurai fait des pieds et des mains pour venir, mais il était hors de question que je manque ça.» J'avais un sourire collé sur les lèvres, en repensant aux nombreux services que j'avais du demander afin de pouvoir être présente aujourd'hui. «Et je remercie aussi Steven, puisqu'il est celui qui à penser à moi. Être à San Francisco, c'est tout un enchantement. D'ailleurs, je tenais à...» Le regard des deux hommes braqués sur moi, je me stoppai, réalisant que je parlais peut-être un peu plus que nécessaire. J'échappais un rire gêné en portant ma main à ma bouche. «Bref, merci pour tout, vraiment.» Un court silence s'était installé avant que l'ami de Steven ne reprenne la parole, déclarant que la salle serait pleine a craquer. «Ah oui? Il y aura vraiment beaucoup de monde alors...» Un petit sourire bête s'était dessiné au coin de mes lèvres. Je m'attendais à ce qu'il y aient du monde, oui, mais de me faire confirmer que toutes les places avaient été comblées, ça venait ajouter un stress à la nervosité que j'avais réussi à enfouir au fond de moi. «Je n'aurai plus qu'à donner le meilleur de moi-même alors.» Je portai ma main  derrière ma tête pour me gratter au dessus de la nuque, au même moment je sentis mon estomac faire des siennes. «Vous pourriez me dire où se trouve les toilettes pour dames? Juste au cas...» Je n'avais encore jamais ressentis de malaise avant un spectacle et j'espérais que ce ne soit pas le cas ce soir, mais il fallait être prête à toute éventualité.


Croire en soi, c'est déjà presque réussir.
«L’important pour être heureux c’est avant tout de posséder ce qui ne s’achète pas: l’amour, l’amitié, la gratitude, le pardon, la sérénité et la conscience.»
   


Dernière édition par Haley James le Mer 4 Mai - 3:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Steven D. Wells
Membre d'OTH Forever
» Activité journalière : Ingénieur du son
» Paroles rapportées : 240
» A Tree Hill depuis : 10/11/2015
» Parfait sosie de : Robbie Amell

MessageSujet: Re: San Francisco ; Here we come! [HEVEN ♥]   Jeu 17 Mar - 16:44

Haley & Steven
“ San Francisco ; Here we come! ”
L
es présentations étaient faites, je me contentais de croiser les bras contre mon torse, mon regard naviguant de Bennett à Haley, enfin je stoppais le mouvement bien rapidement sur la jeune chanteuse lorsqu’elle s’était mise à parler, je ne savais pas trop si c’était l’effet du stress ou non, mais il semblait impossible de l’arrêter, ce qui me faisait sourire. Je connaissais mon ami, je savais très bien que lors d’évènement comme celui-ci, surtout quand il en est l’organisateur, il apprécie avoir des artistes avec qui il peut parler, avoir des conversations que ceux qui ont du mal à décrocher deux mots, je savais donc qu’il devait avoir exactement le même sourire que le mien. Haley avait arrêté de parler, laissant échapper un rire gêné, se rendant compte de son monologue, mais Bennett n’en faisait pas cas, bien au contraire, il avait continué la conversation, annonçant que les dernières places de l’évènement du jour avaient été vendus, que la salle serait bien complète, une petite touche qui apportait un peu plus de trac pour tout à l’heure. Il suffisait de voir la façon dont Haley passait sa main sur sa nuque pour comprendre que mon ami avait réussi à faire naitre le stress à presque moins d’une heure de sa montée sur scène, je n’avais pas le temps de lui répondre, de la rassurer, que la jeune chanteuse demandait le chemin pour se rendre aux toilettes. « Tu reprends le couloir, c’est la 4e porte sur la dr… Oui sur la droite. » « Ne t’inquiète pas tout va bien se passer. » Ma main sur son épaule, mon sourire ne s’effaçait pas, pour le moment j’étais bien sûr du potentiel de cette chanson, je savais que le moment où j’allais être autant en stress qu’elle, ça serait lors du moment de vérité, l’instant où Haley allait monter sur scène, le moment où les premières notes de la musique se ferait entendre. « Avant toute chose, on va s’occuper des réglages du micro… Tu t’en charges ? » Un hochement de tête en guise de réponse, je m’approchais de la table de mixage que la salle avait à disposition, l’un des seul endroit où j’étais le plus à l’aise et encore l’avantage que j’avais c’était que ce soir je connaissais plus des trois quart des employés présents. « Je te lance les premières notes, tu n’auras qu’à me dire si tu veux un ton au-dessus ou en dessous. »  

A
u final, la dernière heure restante était passée à une vitesse folle, le réglage du son n’avait pas pris bien longtemps et la salle était déjà bien remplis, le show avait même déjà commencé depuis peu, enfin c’était plutôt l’artiste qui faisait office de premier pour le spectacle. La tour d’Haley n’allait pas tarder, elle était la prochaine à passer, je déposais le casque audio sur le côté, quittant la chaise sur laquelle j’étais assis depuis tout à l’heure, pour venir la rejoindre prêt de l’entrée. C’était également le moment pour moi, d’être légèrement nerveux, bon je n’allais pas me plaindre, cela allait être uniquement le cas le temps de quelques minutes. Arrivant à ses côtés, je plongeais mes mains dans les poches de mon pantalon, mon regard ne perdant pas de temps pour se déposer sur la jeune chanteuse. « Ca va être à toi. » Je ne préférais même pas lui demander comment elle allait avant de monter sur scène, ce n’était pas spécialement le genre de questions que l’on avait envie d’entendre, mon visage se tournant sur le côté, j’observais la partie de la scène que je voyais de là où je me trouvais, le présentateur de la soirée, ses fiches en main annonçait le programme de la soirée, de l’évènement de ce week-end, des artistes à venir, avant de mettre en avant la présentation d’Haley. « Tu verras une fois que tu seras descendu de scène, ils seront tous sous ton charme. » Un sourire se dessinait sur mon visage, mon regard retrouvait celui de la jeune chanteuse alors qu’une de mes mains avant quitté la poche de mon pantalon pour se déposer sur son épaule, avant de glisser le long de son bras. Il était temps pour elle de monter sur scène, de laisser place à la musique, quant à moi il était important que je reprenne ma place derrière la table de mixage, ayant insisté, même imposé à ce que je sois l’ingénieur du son s’occupant de cette musique.
© Starseed


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Haley James
La petite mamie maladroite
» Activité journalière : Gérante du Karen's Café
» Paroles rapportées : 2040
» A Tree Hill depuis : 30/11/2014
» Parfait sosie de : Bethany Joy Lenz

MessageSujet: Re: San Francisco ; Here we come! [HEVEN ♥]   Jeu 17 Mar - 18:27


Quand Bennett avait dit que la foule serait pleine à craquer, je m'étais soudainement sentit mal. Ce n'était pas le premier spectacle que je donnais, pourtant le stresse n'avait jamais été aussi grand. Steven m'avait entendu à plusieurs reprises, alors comment ça se fait que je sentais mon corps me lâcher ainsi? «Merci Bennett, j'espère que ce ne seras pas utile, mais au moins je saurai où me diriger, si jamais.» Je rigolai de nouveau, replaçant une mèche de cheveux derrière mon oreille.  J'étais si nerveuse que je n'avais même pas réalisé que la main de Steven s'était posé sur mon épaule, il faut dire que la petite veste que je portais par dessus ma robe me semblait peser une tonne, en ce moment. Je le réalisai uniquement quand sa main glissa sur mon bras, mon regard avait suivi le mouvement avant que je ne vienne poser ma main sur mon poignet; le dernier endroit qu'il avait effleurer avec sa paume. Tout se passera bien... je voulais y croire. En guise de réponse, je lui offrit simplement un sourire dans toute sa sincérité, murmurant un petit merci presque inaudible, puis nous nous étions dirigé près de la scène pour les derniers détails. Pendant que Steven s'était occupé de faire les arrangement sur la console, moi je tournais en rond, en prenant de grandes respirations. La salle était maintenant pleine et les artistes avaient commencés à défiler sur le Stage. J'avais l'impression d'être la seule personne stressée parmi les nombreux chanteurs et musiciens présents, et je n'arrivais toujours pas à mettre le doigt sur la raison qui me rendait si nerveuse.

À la vue de Steven se rapprochant de moi, je lui décrochai un petit sourire. J'étais la prochaine à me produire sur scène, je l'avais su avant même qu'il ne prononce les mots. Un peu comme si j'avais lu dans ses pensées. Il ne me demanda pas comment ça allait, et je m'en sentis presque contente, comme si  de me l'avoir demandé aurait juste amplifiée la nervosité, alors qu'au contraire, je m'en sentais un peu plus légère. «Mesdames, mesdemoiselles et messieurs. Nous avons l'honneur, ce soir, d'accueillir spécialement le temps d'une chanson, une artiste dont le nom se promène de bouche en bouche depuis plusieurs années déjà. Elle nous interprètera, en primeur, Desperate Gown, veuillez accueillir chaleureusement Haley James Sc...» Le présentateur se racla la gorge avant de reprendre. «Mademoiselle Haley James.» J'inspirai profondément, écoutant les dernières paroles de l'ingénieur du son. «Je vais être gentille, je ne t'obligerai pas à monter avec moi.» C'était un petit clin d'oeil à une discussion que nous avions eu au tout début de notre collaboration, puis je montai les quelques marches me menant sur la scène. Je plaçai le micro-casque sur ma tête, puis je pris place au piano. Je jetai un regard furtif vers Steven pour qu'il lance la musique. Les premier battement de la batterie entamé, j'enchaînai avec les première note du clavier, alors que les violons embarquait au même moment. «I didn't even read your letter, How's that for leaving you alone? I didn't even play your message, Thought that's how you wanted this to go.»  Les premières paroles chantées, je sentis le stresse me quitter peu à peu. J’enchaînai les paroles du second couplet avant de me lever pour entamer le refrain de la chanson. J'étais seule sur la scène. C'était comme s'il n'y avait plus personne autour de moi. Je vivais ma chanson à fond, sans porter attention à la réaction des spectateurs. J'avais le sourire aux lèvres, maintenant que tout trace de nervosité était disparue, c'était l'un des plus beaux moment de ma vie que j'avais vécut sur une scène. La prestation terminée, l'écho des applaudissements et des sifflements retentirent à mes oreilles, m'émerveillant d'avantage. Je portai ma main droite au niveau de mon cœur, avant de détourner la tête vers Steven pour lui faire un clin d'oeil. Finalement, il avait eu raison, tout s'était bien passé.  


Croire en soi, c'est déjà presque réussir.
«L’important pour être heureux c’est avant tout de posséder ce qui ne s’achète pas: l’amour, l’amitié, la gratitude, le pardon, la sérénité et la conscience.»
   


Dernière édition par Haley James le Mer 4 Mai - 3:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Steven D. Wells
Membre d'OTH Forever
» Activité journalière : Ingénieur du son
» Paroles rapportées : 240
» A Tree Hill depuis : 10/11/2015
» Parfait sosie de : Robbie Amell

MessageSujet: Re: San Francisco ; Here we come! [HEVEN ♥]   Ven 18 Mar - 20:22

Haley & Steven
“ San Francisco ; Here we come! ”
L
’heure de monter sur scène était arrivée, Haley ne pouvait plus faire marche arrière désormais, s’il était temps pour elle de prendre place au piano, pour moi c’était le moment de retrouver la table de mixage, non sans un large sourire sur mon visage après avoir rigolé à la dernière remarque de la jeune femme. Le casque que j’avais en main trouvait rapidement place sur ma tête avant que je ne détourne mon regard vers la jeune chanteuse, prête et installé, je lui lançais la musique, les premières notes de la batterie, suivis du piano directement joué par Haley, puis enfin le temps des paroles, de sa voix se posant à la perfection. Au final, je n’avais pas besoin de faire bien plus de chose, je me contentais d’avoir le regard tourné vers la scène, j’étais assez impressionné, si en studio déjà je voyais beaucoup d’émotion quand elle chantait, c’était ce soir multiplier par le chiffre que vous souhaitez. « Je comprends mieux pourquoi c’est à elle que tu lui as proposé de venir. » Mes yeux se tournaient vers mon ami, depuis le temps que l’on se connaissait et que l’on travaillait ensemble par moment, il savait que les choix que je prenais, étaient toujours réfléchis et toujours avec une bonne raison, le petit plus de cette chanson, c’était de découvrir Haley sur scène et je n’en étais pas déçu. « Pourquoi tu doutais de mes choix musicaux ? » Au final, je n’avais pas été nerveux bien longtemps, en voyant comment elle s’en sortait, avant même le refrain j’avais trouvé un grand sourire sur mon visage, tout comme j’étais en train de répondre ironiquement à Bennett. « Pas une seule seconde, mais si tu ne tentes rien avec elle, je douterais de tes choix personnels. » Ma seule réponse était d’agrandir mon sourire, hochant la tête avant de remettre mon attention sur Haley, proche de la fin de sa chanson, cette remarque je préférais la prendre à la rigolade, c’était un sujet que l’on avait eu avec la jeune chanteuse la veille et il était clair qu’entre nous, cela serait toujours professionnel, bien que ces derniers temps on soit devenu ami.

L
a dernière note se terminait et la réaction du public fut assez rapide et grandement positif, à tel point que je venais taper ma main dans celle de mon ami, je n’étais pas la personne qui chantait cette chansons, j’étais celui qui était dans l’ombre, mais il était tout autant important pour moi que les retours soient positifs. Mon temps de travail était terminé ce soir, je reposais le casque sur le côté, redonnant la place à l’ingénieur du son du concert, le remerciant de m’avoir laissé prendre les commandes le temps d’une chanson. Mon regard croisait celui d’Haley, laissant un nouveau sourire se montrer au clin d’œil qu’elle venait de faire, je la laissais savourer les derniers instants sur scène avant que le présentateur ne reprenne le contrôle du show, permettant à la jeune chanteuse de revenir en coulisse, une fois les marches descendues, je m’approchais d’elle, venant la prendre dans mes bras, un geste reflexe, mais aussi de joie, de voir que la toute première écoute de Desperate Gown reçoive des critiques positives. « Je t’avais dit, une fois redescendu ils seront tous sous ton charme ! » Sourire aux lèvres, je m’écartais de la jeune femme, récupérant l’une des bouteilles d’eau qu’un homme du personnel apportait, avant de la transmettre à Haley. « Bravo tu as vraiment assurés ! »
© Starseed


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Haley James
La petite mamie maladroite
» Activité journalière : Gérante du Karen's Café
» Paroles rapportées : 2040
» A Tree Hill depuis : 30/11/2014
» Parfait sosie de : Bethany Joy Lenz

MessageSujet: Re: San Francisco ; Here we come! [HEVEN ♥]   Sam 19 Mar - 3:36


Un peu de moins de quatre minutes, c'était la durée de Desperate Gown. Si j'avais crains que ma prestation ne paraisse une éternité une fois que j'aurais été sur la scène, j'avais eu complètement tort. C'était quatre minutes qui avaient défilées à la vitesse de l'éclair. Quand j'étais sur une scène, le trac disparaissait très rapidement et je réalisais que c'était vraiment là qu'était ma place. Je ne comprenais pas encore pourquoi j'avais été si nerveuse... En fait, si en y pensant un peu plus, je commençais à avoir ma petite idée sur la raison de mon stress. C'était une accumulation de beaucoup de chose. Déjà il y avait le fait que je n'avais pas remonter sur scène depuis plusieurs mois. Sans compter que c'était une chanson inédite et pour moi, les premières impressions comptaient énormément. Et la cerise sur le gâteau... Steven avait eu beau m'entendre en studio, c'était différent. Nous étions seuls au Label, alors que là, il y avait une foule de spectateurs. Cette fois, c'était la totale et si j'avais été mauvaise? Si j'avais oublié les paroles? Si j'avais raté une note au piano? Si aucun son ne sortait de ma bouche? Si, si, si.... Il aurait regretté de m'avoir invité à cet événement important et Bennett ne se serait plus fier à lui pour les prochaines fois. Et maintenant que la chanson se terminait, que tout s'était parfaitement passé, je ne pouvais qu'être heureuse et souriante. Dans le tonnerre d'applaudissement, j'avais remercié mon public d'un geste de la main avant d'adresser un clin d’œil à mon ami.

J'avais attendus que l'ovation se calme avant de retrouver les coulisses, là où se trouvait déjà Steven et l'Organisateur de la soirée. Je ne m'étais pas réellement attendue à ce qu'il me prenne dans ses bras, mais la chaleur qu'il dégageait eu tout de suite l'effet de m'apaiser. J'entourai sa taille de mes petits bras en levant la tête vers son visage. «Qu'ils soient tous sous mon charme, c'est quelque chose d'énorme, mais que la prestation vous ait plût à Bennett et à toi, je crois que ça compte encore plus.» Et qu'il soit sous mon charme lui aussi, mais ça je le pensai uniquement dans ma tête. L'étreinte se termina et je croisai les bras sous ma poitrine, pour garder une parcelle de chaleur. Je mentirais si je disais ne pas avoir désiré que ce câlin dur un peu plus longtemps, mais je devais me résigner, me dire que les petits picotements qui parcouraient mon corps -chaque fois que son regard se posait sur moi- disparaîtraient lorsque nous serions de retour à Tree Hill. D'une main, j'attrapai la bouteille d'eau que Steven me tendit, la décapsulant avant d'en boire une longue gorgée. Je n'avais pas réalisé à quel point ma gorge était asséchée jusqu'à ce que le liquide froid glisse à l'intérieur.

Ma prestation était terminée, mais ce n'était pas encore le cas du spectacle. La soirée était encore jeune, mais je me serais sentie mal de rentrer directement à l'Hôtel après l'opportunité qui m'avait été offerte. Pour la peine, avec Steven, nous avons décidé d'assister jusqu'à la toute fin, afin d'encourager les autres artistes. Ils y en avaient certains que je connaissais de vue, d'autres dont le nom me disait quelque chose, mais sans plus, puis il y en avait eu deux ou trois qui m'étaient totalement inconnus. Dans l'ensemble, la soirée c'était merveilleusement bien passée. Une entrac avait eue lieu au milieu du show, me donnant la chance de rencontrer quelques fans enchantés de me voir en face à face. Des disque autographiés, des photos prises avec certains d'entre eux. J'avais du passé une bonne vingtaine de minutes, essayant de me départager du mieux que je le pouvais. Quand le dernier groupe était redescendu de scène, nous avions retrouvé Bennett pour le remercier une nouvelle fois. Pour cette chance unique, pour le luxueux Hôtel... Nous n'avons pas aborder l'histoire de l'erreur de réservation, puisque à priori, il n'en était pas responsable, et c'est dans la nuit fraîche que nous avons regagner l'Hôtel.  


Croire en soi, c'est déjà presque réussir.
«L’important pour être heureux c’est avant tout de posséder ce qui ne s’achète pas: l’amour, l’amitié, la gratitude, le pardon, la sérénité et la conscience.»
   


Dernière édition par Haley James le Mer 4 Mai - 3:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Steven D. Wells
Membre d'OTH Forever
» Activité journalière : Ingénieur du son
» Paroles rapportées : 240
» A Tree Hill depuis : 10/11/2015
» Parfait sosie de : Robbie Amell

MessageSujet: Re: San Francisco ; Here we come! [HEVEN ♥]   Mar 3 Mai - 20:56

Haley & Steven
“ San Francisco ; Here we come! ”
I
l me suffisait de voir le sourire d’Haley sur son visage ou encore de la voir avec les fans pour comprendre que mon choix avait été le bon, que j’avais pris la bonne décision en la faisant venir à San Francisco ce week-end. C’était un pari risqué puisque l’on était qu’à la première chanson de son album, même si Devil Archerist était aussi bien avancé, mais un pari qu’elle avait remporté haut la main. La suite du concert était bien plus détendue, sans aucun stress, juste le regard tournait vers la scène à regarder les artistes passer les uns après les autres, un vrai régal pour mes oreilles d’ingénieur du son. J’en connaissais quelques-uns, dont une en particulier, on avait travaillé ensemble pour son tout premier album, j’étais d’ailleurs passé la saluer, discuter un peu avec elle pendant l’entracte du show, ma curiosité avait fait que j’avais voulu savoir un peu où elle en était dans sa carrière musical et quels étaient ses projets.

Le reste de la soirée était passé à une vitesse folle, je n’avais pas vraiment eu le temps de le réaliser que c’était la fin du spectacle, l’heure donc pour nous de rentrer à l’hôtel, après un dernier passage en coulisse pour saluer Bennett, on n’avait pas tardé à se retrouver sur le chemin du retour. L’air de San Francisco en Décembre était frais, très frais, sans doute trop, d’ailleurs je n’aurais pas été moi-même si je n’avais pas retiré ma veste pour la poser sur les épaules d’Haley, quitte à avoir encore un peu plus froid. Je ne savais même pas moi-même pourquoi j’avais agis ainsi, sans doute pour être galant avec la jeune femme, mais je n’en avais aucun intérêt, après tout notre relation était seulement professionnelle, enfin plutôt amical depuis quelques jours, c’était sans doute par amitié que j’avais agis ainsi ou alors les paroles de Bennett avait eu plus d’impact que je ne le pensais.

De retour à l’hôtel j’attrapais le pass de la chambre qui était dans la poche intérieur de ma veste avant de le passer afin que l’on puisse entrer dans notre chambre pour la nuit. Entrant à l’intérieur je ne perdais pas de temps pour retirer la cravate que j’avais autour du coup, je ne m’en étais pas beaucoup, mais à chaque fois que je les retirais, j’avais l’impression de pouvoir à nouveau respirer pleinement. « Pour fêter le succès de ta chanson, je te propose que l’on prenne un petit verre. » Retrouvant le bar qui était à notre disposition, je l’ouvrais, m’accroupissant afin d’attraper deux verres et d’y mettre à l’intérieur le premier alcool que j’avais eu sous la main. « J’espère que tu aimes le whisky. » Me relevant, fermant le mini bar avec l’aide de mon pied, je revenais vers Haley, lui passant un verre, avant de venir relever le mien pour trinquer à cette soirée, à ce week-end, à cette chanson, à son album que l’on allait faire ensemble. « A ton succès ! »  
© Starseed


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Haley James
La petite mamie maladroite
» Activité journalière : Gérante du Karen's Café
» Paroles rapportées : 2040
» A Tree Hill depuis : 30/11/2014
» Parfait sosie de : Bethany Joy Lenz

MessageSujet: Re: San Francisco ; Here we come! [HEVEN ♥]   Mer 4 Mai - 2:21


Le calme m'avait vite regagnée pendant ma prestation, et quand elle fut terminée, un grand sourire de satisfaction planait sur mon visage. J'avais rejoins Steven, libérant la scène pour l'artiste suivant. Nous avions échangé quelques mots, mais rapidement, j'avais été assaillie par les spectateurs désirant se faire photographier en ma compagnie, ou bien faire autographier l'un de mes albums. Je les avaient accueillis avec le sourire, me montrant sympathique envers tous et chacun. Après tout, c'était ma nature. J'adorais ce contact avec les fans, c'était toujours unique et magique. Hélas, mon sourire s'amincit légèrement quand Steven s'éloigna pour aller à la rencontre d'une jeune femme dont je ne connaissais rien, si ce n'était qu'elle participait aussi à l'événement. Pourquoi est-ce que j'avais ressentis ce petit pincement au cœur? Pourquoi avoir désiré qu'il reste près de moi, alors qu'en réalité, cela ne changeait rien par  rapport à mes rencontres avec les gens de la foule? Je chassai ces pensées de mon esprits, désirant me concentrer sur le moment présent, cette alchimie avec les fans qui était toujours présente et fabuleuse.

La soirée tirait à sa fin, nous avions pris le temps de retourner voir l'organisateur de la soirée une dernière fois avant de quitté l'endroit pour retourner à l'Hôtel. Il se faisait tard, le vent s'était levé et alors que nous marchions vers notre destination, je regrettai alors de ne pas avoir pensé à apporter un vêtement plus chaud pour me couvrir. La petite veste de laine que j'avais sur les épaules n'étaient vraiment pas suffisante pour me protéger du froid. Je marchais les bras croisés contre ma poitrine, essayant de garder un maximum de chaleur sans avoir pour autant l'air de me gelée, par ce temps hivernale. Il fallait dire que ce soir, la nuit était beaucoup plus froide que la précédente. Quand Steven retira sa veste, je ne réalisai pas tout de suite c'était dans quel but, me demandant même s'il n'était pas un peu fou de se découvrir à cette température, mais quand il posa le vêtement sur mes épaules, je relevai la tête vers son visage pour le remercier. J'aurais pu lui dire que ce n'était pas nécessaire, mais j'appréciais grandement le geste. Tout ce que j'espérais, c'était qu'il n'attrape pas un vilain rhume.

Une fois dans la chambre du luxueux Hôtel, je m'installai sur le lit, retirant mes talons haut, ce qui me procura le plus grand bien. Je bougeai un peu mes pieds pour les dégourdir avant de me départir de la veste de mon ami. Je la posai à côté de moi, me tournant vers le beau brun qui avait repris la parole. Le succès, c'était vite dit, mais j'aimais bien l'entendre. «Je crois qu'à ce stade, c'est pas mal rendu notre chanson.» j'affichai un sourire sincère. J'étais celle qui avait écrite les paroles et composé la musique, mais Steven y était pour beaucoup dans le résultat final. «Pour ce soir, je serais prête à boire n'importe quoi.» Je n'étais pas une grande adepte de l'alcool, quiconque me connaissait bien savait que j'avais un petit, ou plutôt un gros, faible pour le bon vin, mais de temps en temps, je ne disais pas non à des produits plus... forts?! J'attrapai le verre avec précaution, imitant le geste de mon collaborateur, puis je portai le verre à mes lèvres pour goûter le whisky. Une chose dont j'étais certaine, c'était que chaque bouteille du mini-bar devait avoir une grande valeur et que je ne pouvais donc qu'apprécier le goût qui chatouilla mes papilles. Je me décalai un peu sur le lit, faisant une place à Steven, même si je n'étais pas certaine qu'il aille envie de s'asseoir. «Sincèrement, je crois que je ne pourrai jamais assez te remercier pour tout ça. Je sais que je dois me répéter, mais tout ça me semble tellement irréel.» En commençant pas notre présence à tous les deux, dans une même chambre. Mon regard retrouva le sien pour une énième fois ce week-end, et la même chaleur envahit tout mon cœur. Je fermai les yeux en me pinçant les lèvres sans trop réfléchir sur le moment. Tout ce que je voulais, c'était faire partir cette sensation, ce ballonnement dans mon estomac, mais quand je ré-ouvris les yeux, j’aperçus le regard perplexe de Steven. Je me relevai du lit, prenant une autre gorgée de whisky. 


Croire en soi, c'est déjà presque réussir.
«L’important pour être heureux c’est avant tout de posséder ce qui ne s’achète pas: l’amour, l’amitié, la gratitude, le pardon, la sérénité et la conscience.»
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Steven D. Wells
Membre d'OTH Forever
» Activité journalière : Ingénieur du son
» Paroles rapportées : 240
» A Tree Hill depuis : 10/11/2015
» Parfait sosie de : Robbie Amell

MessageSujet: Re: San Francisco ; Here we come! [HEVEN ♥]   Lun 16 Mai - 17:06

Haley & Steven
“ San Francisco ; Here we come! ”
I
l était temps désormais pour nous de savourer, de fêter cette soirée, de la prestation d’Haley qui avait été magnifique. Pour trinquer à cela, c’était de whisky que nos verres étaient remplis, on aurait très bien pu commander du champagne, mais après tout, on avait un mini bar autant ne profiter. D’ailleurs la boisson que j’étais en train de boire était un pur délice, je devais bien admettre que la direction de cet hôtel ne faisait pas les choses à moitié dans le choix des bouteilles. Alors qu’Haley reprenait la parole, je prenais place sur le lit, à l’endroit même qu’elle m’avait laissé peu avant, je laissais un sourire prendre place sur mes lèvres en l’entendant à nouveau me remercier pour l’opportunité qu’elle avait eu ce week-end. Dans un sens elle me remerciait, mais celui qui avait fait le plus de chose pour lui offrir cette occasion, c’était mon ami, la seule chose que j’avais faite c’était de lui proposer de m’accompagner à San Francisco. « Pour te répondre sincèrement aussi, tu m’as remercié de la meilleure des façons possible quand tu étais sur scène. » La voir chanter devant un public était une première pour moi, mais c’était aussi pour elle une première de chanter cette chanson, de plus les retours positifs nous montrait que l’on avançait dans la bonne direction sur son album, que la chanson phare allait annoncer une suite magnifique. Et puis bien sûr, même si elle avait déjà de l’expérience derrière elle, Haley avait plus qu’assuré, autant sur scène que pendant l’entracte, la voir avec le contact des fans, c’était comme si pour elle c’était totalement naturelle. « Haley ? » Peu après avoir pris place sur le lit, nos regards s’étaient trouvé avant qu’elle ne vienne fermer les yeux, est-ce que la jeune chanteuse avait un problème ? Je ne comprenais pas réellement son geste, mais elle semblait perdue dans ses pensées, enfin avant de revenir sur terre en ouvrant ses yeux à nouveau. Ne reprenant pas la parole, je le voyais se lever du lit, prendre une nouvelle gorgée de whisky, sans pour autant reprendre la parole, gardant le parfait silence entre nous, avais-je fais quelque chose de mal ? « Haley ça va ? »
© Starseed


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Haley James
La petite mamie maladroite
» Activité journalière : Gérante du Karen's Café
» Paroles rapportées : 2040
» A Tree Hill depuis : 30/11/2014
» Parfait sosie de : Bethany Joy Lenz

MessageSujet: Re: San Francisco ; Here we come! [HEVEN ♥]   Lun 16 Mai - 20:48


Ce week-end avait été simplement parfait. Je savais ce que Steven pensait, lui il ne m'avait qu'offert de remplacer une artiste qui s'était désister et les remerciements c'était Bennett qui les méritaient. De mon point de vue, je leur en devait une à tous les deux. Steven avaient du côtoyer beaucoup de chanteurs et chanteuses depuis qu'il était ingénieur du son, pourtant c'était à moi qu'il avait pensé pour venir performer à San Francisco. Je ne savais pas comment le remercier de la manière la plus sincère possible, mais sa réponse me décrocha un sourire. J'avais fais un tabac sur scène.

Un autre regard, un nouveau frisson, je ne pouvais m'empêcher de repenser au baiser de la veille. À la petite pointe de jalousie qui m'avait envahie quand la serveuse avait dragué Steven le matin-même. À ce même ressentit quand il avait rejoint l'autre chanteuse pendant l'entrac. Si j'avais fermé les yeux, c'était pour chasser toutes ses pensées de mon esprits, pour chasser cette sensation de mon être. Puisque ça ne fonctionnait pas, je me levai du lit, portant mon verre à mes lèvres. «Uhm, oui, oui ca va. Ne t'en fais pas.» Comment pouvait-il y croire si mes propres mots ne me semblaient pas convainquants? Je m'éloignai encore de quelques pas, contournant le grand lit, pour aller me fixer devant la fenêtre de la chambre, le regard rivé vers la ville illuminée. «Je ne fais que penser...» C'était assez vague, j'étais tellement hésitante. Je détournai la tête un instant vers Steven, un mince sourire aux lèvres, alors qu'il ne comprenait toujours pas ma réaction. Qui l'en plaindrait, de toute façon, c'était à n'y rien comprendre. «C'est sans importance.» Je reportai mon attention vers l'extérieur. Dans la vitre, j'apperçus le jeune homme se lever du lit pour s'approcher de la fenêtre. Il n'était plus qu'à quelques pas de moi. Je vis son bras se lever et sa main venir se poser sur mon épaule, je me tournai au même moment pour lui faire face. «Tu vas trouver ça complètement ridicule.» Une nouvelle fois, je m'éloignai de Steven, cherchant a éviter son regard, mais je savais que je ne le pourrais plus pour bien longtemps. Il ne me restait plus qu'une chose à faire... «J'y arrive pas Steven. À oublier. Je ne peux pas me sortir ce baiser de la tête. J'ai essayé. Vraiment très fort. Je me sens tellement bête...» 


Croire en soi, c'est déjà presque réussir.
«L’important pour être heureux c’est avant tout de posséder ce qui ne s’achète pas: l’amour, l’amitié, la gratitude, le pardon, la sérénité et la conscience.»
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Steven D. Wells
Membre d'OTH Forever
» Activité journalière : Ingénieur du son
» Paroles rapportées : 240
» A Tree Hill depuis : 10/11/2015
» Parfait sosie de : Robbie Amell

MessageSujet: Re: San Francisco ; Here we come! [HEVEN ♥]   Mar 21 Juin - 23:15

Haley & Steven
“ San Francisco ; Here we come! ”
J
’avais beaucoup de mal à comprendre ce qui était en train de se passer, en un claquement de doigt l’ambiance qu’il y avait dans la chambre avait totalement changé, je passais ma main dans mes cheveux avant de me libérer la seconde en déposant le verre sur la table de chevet. Je remettais mon attention sur Haley, l’entendre me dire que ça allait, aurait dû être rassurant, seulement cela sonnait faux, je n’arrivais pas à la croire, pas après l’avoir vu effacer son sourire d’un seul coup sans aucune raison, avais-je fais ou dis quelque chose de mal ? Une pensée, si c’était bien le cas, n’était jamais sans importance, fronçant les sourcils, étant encore un peu plus perdu, je me décidais de me relever, quitter le lit sur lequel j’étais assis pour venir rejoindre la chanteuse. Me retrouver face à son dos, je ne savais pas vraiment si c’était raisonnable ce que je faisais, après tout Haley avait peut-être besoin de rester seule pour réfléchir, pas que je vienne l’embêter, mais pourtant ma main se posait sur son épaule, alors qu’elle se retournait vers moi. Je restais surpris, une fois encore, avant de réaliser qu’elle avait dû remarquer mon mouvement en regardant dans la vitre qui était face à elle il y avait encore quelques secondes. Mes yeux retrouvaient son visage, alors que son regard lui me fuyait, il n’y avait pas à dire, j’étais juste complètement perdu, ce n’était pas possible de faire plus, c’était comme si je me retrouvais dans une piscine dans laquelle je n’avais pas pied et que je ne savais pas nager.

H
aley avait réveillé ma curiosité depuis tout à l’heure, mais en m’avouant que j’allais trouver tout cela ridicule, elle me donnait envie, envie de savoir ce à quoi elle avait pensé, qu’est-ce qui l’avait fait retirer son si jolie sourire, celui que j’aimais voir sur son visage, bien que je savais que je ne devrais même pas penser cela. « Euh… » Voilà une révélation à laquelle je ne m’y attendais pas, que moi je repense au baiser que l’on avait furtivement échangé la veille, cela ne m’étonnait pas, mais d’apprendre qu’il en était de même pour elle, c’était une grande surprise, une surprise qui devait se voir sur mon visage, dans ma bouche qui restait entre-ouverte. « Non… Non rassures-toi tu n’es pas bête. » Je crevais d’envie de lui dire qu’il en était de même pour moi, mais est-ce que c’était vraiment raisonnable ? Je tournais rapidement mon regard sur le côté, mon verre étant bien trop loin, d’un geste de la main je prenais le verre des mains d’Haley. Je ne savais tellement pas quoi lui répondre, que j’agissais sans réfléchir, j’apportais le verre à mes lèvres, buvant d’une traite ce qu’il restait dans le verre, avant de fermer les yeux le temps que l’alcool du whisky soit totalement avalé. « Je… C’est… » Il était temps pour moi de faire des phrases, enfin déjà pour commencer dire plus de deux mots qui pourrais donner un sens. J’hochais la tête légèrement, posant le verre sur le meuble le plus prêt que je trouvais, m’éloignant un peu de la jeune chanteuse que je retrouvais rapidement du regard. « Je sais que j’ai promis de ne jamais en arriver là… » Au final il n’y avait pas vraiment de mot qui pouvait traduire ce que je pensais, je m’avançais vers Haley, passant ma main sur sa joue, la glissant dans ses cheveux alors que mes lèvres prenaient place contre les siennes. C’était la seconde fois que l’on s’embrassait, enfin la première fois que l’on s’embrassait véritablement, mais cette fois-ci, j’étais le responsable de ce baiser, celui qui l’avait commencé. En d’autres circonstances j’aurais sans doute continué de me taire et résister, mais de savoir qu’elle n’arrivait pas à ne pas y penser, j’agissais sans vraiment réfléchir, en m’attendant un retour de claque.
© Starseed


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Haley James
La petite mamie maladroite
» Activité journalière : Gérante du Karen's Café
» Paroles rapportées : 2040
» A Tree Hill depuis : 30/11/2014
» Parfait sosie de : Bethany Joy Lenz

MessageSujet: Re: San Francisco ; Here we come! [HEVEN ♥]   Mer 22 Juin - 0:18


Tout s'entremêlait dans ma tête. Quelle idée j'avais eu de m'ouvrir la bouche? Je ne savais pas qu'elle réaction attendre de la part de Steven. Une part de moi souhaitait qu'il soit aussi hanté par ce baiser, aussi court fût-il. D'autre part, j'avais mis une immense barrière entre nous dès la première seconde où l'on s'était rencontré. Avant même de savoir que nous allions bosser ensemble pendant de longues semaines. Je ne faisais pas seulement référence à la manière un peu spéciale dont Steven m'avait abordé, c'était un tout. L'infidélité de Nathan, l'instance de divorces, les échecs à chacune de mes tentatives de me rapprocher d'un homme. Mon horaire trop chargé de femme d'affaires, d'artiste et de mère de famille... C'était pour toutes ses raisons que j'avais mis un frein aux avances du bel homme, pourquoi je m'étais montré si désagréable envers lui. Découvrir qu'il était l'ingénieur du son qui bosserait sur mon nouvel album n'avait été que l'élément de plus pour parvenir à le tenir éloigner de moi. Mais voilà, j'avais découvert un jeune homme sympathique, amusant, rassurant et je m'étais retrouvé prisonnière malgré moi. J'avais fais un pas de trop en l'embrassant avant de vouloir revenir en arrière, me trouvant milles excuses pour me sortir le baiser de la tête. Je n'y étais pas parvenu et maintenant, je craquais complètement. Ce n'était pas l'alcool qui était en cause, puisque le verre de whisky avait été le seul que j'aie pris ce soir. Pourtant je me tenais là, devant Steven, à lui révélé que ce qui s'était passé était gravé dans mes pensées. Je me sentais tellement idiote. D'avantages quand je vis la surprise sur son visage. Je n'arrivais pas a déceler si j'avais fais la bonne chose en lui avouant, je soupirai lentement au moment où il déclara que ce n'était pas bête du tout. «Mais bien sûr que si. Soyons réalistes... Depuis le début que j'essaie de te garder loin de moi, puis voilà je viens tout compliquer. Tu dois te dire que je ne sais pas trop ce que je veux.» Je lâchai un rire ironique avant de contourner le jeune homme pour poser mon verre sur la table basse. «Dis quelque chose... S'il te plaît.» Mon regard presque suppliant avait retrouvé le sien, alors qu'à son tour, il s'était départit de son verre, désormais vide. Je le ne quittai pas des yeux, quand il se rapprocha de moi, ce fut comme si la scène se jouait au ralentit. En l'espace de quelques secondes seulement, Steven avait bravé l'espace nous séparant, sa main glissant dans mes cheveux, avant de m'embrasser. Je sentis tous les muscles de mon corps se détendre au même moment, alors que mes yeux se fermèrent instinctivement. Un baiser qui ne dura que quelques secondes, mais qui me parut tellement plus long. Si agréable. Quand le baiser prit fin, je reculai mon visage de quelques centimètres seulement, me mordillant légèrement la lèvre inférieur. Mon regard, quant à lui, détailla chaque traits du visage de Steven avant que mes lèvres ne retrouvent les siennes pour une nouvelle fois. Cette fois, je me montrai plus passionnée, mes mains retrouvaient un à un les boutons de la chemise de Steven, alors que je nous guidais vers le lit. Je sentais  tout mes sens se mettre en éveil, la chaleur envahir mon corps. Je n'avais plus qu'une seule envie; succomber au désir charnel qui m'envahissait.


Croire en soi, c'est déjà presque réussir.
«L’important pour être heureux c’est avant tout de posséder ce qui ne s’achète pas: l’amour, l’amitié, la gratitude, le pardon, la sérénité et la conscience.»
   


Dernière édition par Haley James le Mer 22 Juin - 3:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Steven D. Wells
Membre d'OTH Forever
» Activité journalière : Ingénieur du son
» Paroles rapportées : 240
» A Tree Hill depuis : 10/11/2015
» Parfait sosie de : Robbie Amell

MessageSujet: Re: San Francisco ; Here we come! [HEVEN ♥]   Mer 22 Juin - 0:48

Haley & Steven
“ San Francisco ; Here we come! ”
E
lle n’avait pas tout à fait tort, j’aurais effectivement pu penser qu’Haley ne savait pas ce qu’elle veut, que depuis notre toute première rencontre elle en voulait absolument aucune ambigüité entre nous, que cela devait être uniquement professionnel, voir même amical, mais rien de plus. Je le savais, je ne m’attendais à aucun miracle, malgré l’attirance que j’avais pour la jeune chanteuse, une attirance que je taisais et gardais pour moi, enfin que j’avais gardé pour moi jusqu’à présent. Puisque lorsqu’Haley me demandait de lui dire quelque chose, j’avais gardé le silence, pour agir à la place, je n’avais pas réfléchi à ce que j’allais faire, j’aurais sans doute dû, tant pis, j’allais bien voir ce qui allait se passer, au pire je me retrouverais avec une jolie marque de doigt sur la joue.

J
e m’attendais à tout lorsque ce baiser prenait fin, mon regard n’avait pas de mal à retrouver le sien, bien que naviguant sans trop de difficulté vers ses lèvres qu’elle mordillait. Si je n’avais pas admis clairement me retrouver dans la même situation qu’elle a pensé au baiser de la veille, il était maintenant sûr à 100% que si les choses en restaient là, si cela n’allait pas plus loin, qu’après tout ce qu’Haley venait de me dire, on en restait sur ce baiser, j’allais avoir bien du mal à me retrouver concentrer lors de nos enregistrements au studio dans les jours à venir. On n’était pas resté longtemps, proche l’un de l’autre dans un profond silence à ce se regarder, mais cela m’avait semblé être bien plus long que de simple seconde. Sentir ses lèvres à nouveau sur les miennes, ce fut comme un soulagement, alors que mes doigts restaient dans ses cheveux que je caressais, sentant les siens prendre place sur ma chemise, plus précisément sur les boutons qui les uns après les autres étaient défais. Je ne voulais plus réfléchir, pas ce soir, simplement profiter de ce qui était en train de se passer, puis sincèrement je ne serais pas capable, même si je le voulais de le faire. Je me laissais reculer, guidé par Haley, avant de sentir le lit contre ma jambe, le lit sur lequel je m’asseyais, retirant mes mains des cheveux de la jeune chanteuse, les faisant glisser le long de son corps, l’attirant contre moi avant de venir l’allonger à mes côtés, prenant place au-dessus d’elle. Le temps de ce mouvement, nos lèvres s’étaient séparé, laissant un sourire se présenter sur mon visage, je me moquais de ce qu’il pouvait arriver le lendemain ou les jours suivants, depuis que j’étais à Tree Hill, que je connaissais Haley, ce moment, je l’avais imaginé, à de nombreuses reprises, encore un peu plus lorsque j’étais tombé sur elle au centre commercial, d’ailleurs mon esprit coquin avait cet espoir de la voir vêtu de l’une des petites tenues qu’elle avait ce jour-là. Ma main venait de retrouver sa cuisse, que je caressais de mes doigts, les remontant pour les passer sous sa robe rouge, alors que mes lèvres retrouvaient les siennes pour un nouveau baiser, on était loin du classique de la veille avec cette pointe de gêne, désormais autant Haley que moi, on était bien plus décontracté, bien trop titillé par l’envie que l’on avait su réveiller chez l’un comme chez l’autre.
© Starseed


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé ♥

MessageSujet: Re: San Francisco ; Here we come! [HEVEN ♥]   

Revenir en haut Aller en bas
 

San Francisco ; Here we come! [HEVEN ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OTH Always And Forever :: Bien vivre à Tree Hill :: >> Harborview :: À travers le monde-